Seuls le vin et la bière sont autorisés à partir de 16 ans

Vendredi 26 octobre 2018 —

 

Seuls le vin et la bière seront désormais autorisés aux adolescents de 16 à 18 ans. Les spiritueux obtenus par fermentation comme le vermouth ou la bière contenant de la téquila leur seront interdits, a annoncé vendredi la ministre de la Santé Maggie De Block.

Il y a une interdiction de principe sur la vente, le service et l'offre de boissons alcoolisées aux personnes de moins de 18 ans. "Une exception est toutefois prévue: la bière et le vin, y compris le vin mousseux, sont autorisés à partir de 16 ans", explique la ministre De Block.

Concrètement, sont désormais interdits aux mineurs:

  • les pré-mixes à base de bière auxquels a été ajouté un (arôme de) spiritueux
  • le bières étiquetées, présentées ou commercialisées avec une référence à un spiritueux
  • les pré-mixes à base de vin auxquels ont été ajoutés d'autres boissons ou produits.

Les pré-mixes à base de bière auxquels a été ajouté un arôme de fruit, un autre produit ou une boisson non alcoolisée sont eux autorisés à partir de 16 ans.

Dans la pratique, la nouvelle règlementation signifie aussi qu'un caissier, un serveur un commerçant… peut demander une pièce d'identité valide afin de contrôler l'âge. "En cas de doute, il revient au commerçant ou au serveur de contrôler l'âge du consommateur, souligne Maggie De Block. Lorsque la preuve de l'âge ne peut être montrée, on peut refuser de donner de l'alcool. Une éventuelle infraction peut ainsi être évitée.”

Il y a des exemples à l'étranger d'interdiction d'alcool à 18, voire à 21 ans. Cela n'exclut pas d'éventuels abus d'alcool. "Nous devons expliquer aux jeunes ce que sont les risques de l'alcool. Les parents remplissent à cet égard un rôle important, et de façon plus générale dans le choix pour une boisson ou un aliment sain. Faire de la bière ou du vin un fruit défendu ne les rendrait que plus attrayants", conclut la Ministre.